Assurer l'harmonie financière entre collocataires en appartement

Autre excellent article de Audrey Neveu paru dans le journal Les Affaires sur "comment assurer l'harmonie financière entre colocataires dans un appartement":

http://www.lesaffaires.com/mes-finances/consommation/assurer-lharmonie-financiere-en-appartement/581128

 

Assurer l'harmonie financière en appartement

 

Par Audrey Neveu
 

Le premier «coloc» achète toujours la baguette en spécial, le deuxième veut du pain sans gluten biologique. L’un dépense sans compter, l’autre se rapproche de Séraphin. Concilier différents comportements financiers au sein d’un même appartement peut relever du véritable casse-tête. Conseils pour ne pas se prendre la tête pour une simple pinte de lait.

 

Budgéter

 

Faire un budget pour les dépenses communes est le conseil numéro un pour assurer une vie harmonieuse en appartement. On n’a pas toujours de luxe de choisir ses colocataires, surtout lorsqu’on étudie dans une ville différente ou qu’on loge dans les résidences de l’université, mais ce simple exercice est certain de mettre des limites claires.

 

Loyer, électricité, chauffage et internet peuvent facilement être payés à parts égales entre colocataires. Quant à l’épicerie, tout dépend des gouts et habitudes financières de chacun. Marie-Audrey Perron, étudiante en communications à l’UQAM, semble avoir trouvé la bonne recette avec ses deux colocataires : seuls les produits ménagers sont payés ensemble. Les trois étudiantes inscrivent les montants dépensés sur un tableau dans la cuisine et font une rotation dans les achats, afin d’assurer un équilibre. Avec une végétarienne et une allergique sévère sous le même toit, impossible d’acheter l’épicerie en trio.

 

Payer les dépenses communes à parts égales, peu importe ses revenus, est effectivement la voie privilégiée par André Lacasse, planificateur financier et directeur du Centre financier de la Montérégie. «Ça peut sembler égoïste, mais c’est le meilleur moyen d’éviter les problèmes. À la longue, celui qui paie plus peut développer une frustration», ajoute-t-il.

 

Le succès d’un budget repose surtout sur la ferme volonté de chaque contributeur. Faire un suivi le deuxième jour du mois maximisera les chances de conserver les amitiés intactes.

 

Entente écrite

 

Une entente de colocation est aussi recommandée en marge du budget. Elle détaille non seulement comment payer les factures, mais aussi à qui appartiennent les meubles. Cela évitera les prises de bec si un coloc part avec le divan et la télévision à la fin de la session, tandis que les autres restent pour l’été! «On a tendance à faire confiance à ses colocs, surtout quand ce sont tes amis, mais dans une situation où tu connais moins ceux avec qui tu habites, c'est mieux de prendre plus de précautions que pas assez», recommande Marie-Audrey Perron.

 

La clé : communiquer

 

Une bonne communication est aussi essentielle à l’harmonie d’un couple que d’une colocation, surtout si tous n’ont pas le même style de vie. Si l’un veut s’abonner à l’internet illimité pour jouer à des jeux vidéo en ligne, tandis que l’autre n’utilise le web que pour étudier, discutez pour trouver un compromis. Vous pouvez compter cette facture comme une dépense personnelle ou la payer proportionnellement à l’utilisation. Dans le doute, mieux vaut tout séparer. «Tant qu’à moi, il faut faire confiance à ses colocs, mais il ne faut pas être naïf non plus», croit Marie-Audrey. N’attendez pas pour réclamer des sommes empruntées. Selon elle, rien n’est plus vrai que le proverbe «les bons comptes font les bons amis»!