Blog

  • Assurer l'harmonie financière entre collocataires en appartement

    Autre excellent article de Audrey Neveu paru dans le journal Les Affaires sur "comment assurer l'harmonie financière entre colocataires dans un appartement":

    http://www.lesaffaires.com/mes-finances/consommation/assurer-lharmonie-financiere-en-appartement/581128

     

    Assurer l'harmonie financière en appartement

     

    Par Audrey Neveu
     

    Le premier «coloc» achète toujours la baguette en spécial, le deuxième veut du pain sans gluten biologique. L’un dépense sans compter, l’autre se rapproche de Séraphin. Concilier différents comportements financiers au sein d’un même appartement peut relever du véritable casse-tête. Conseils pour ne pas se prendre la tête pour une simple pinte de lait.

     

    Budgéter

     

    Faire un budget pour les dépenses communes est le conseil numéro un pour assurer une vie harmonieuse en appartement. On n’a pas toujours de luxe de choisir ses colocataires, surtout lorsqu’on étudie dans une ville différente ou qu’on loge dans les résidences de l’université, mais ce simple exercice est certain de mettre des limites claires.

     

    Loyer, électricité, chauffage et internet peuvent facilement être payés à parts égales entre colocataires. Quant à l’épicerie, tout dépend des gouts et habitudes financières de chacun. Marie-Audrey Perron, étudiante en communications à l’UQAM, semble avoir trouvé la bonne recette avec ses deux colocataires : seuls les produits ménagers sont payés ensemble. Les trois étudiantes inscrivent les montants dépensés sur un tableau dans la cuisine et font une rotation dans les achats, afin d’assurer un équilibre. Avec une végétarienne et une allergique sévère sous le même toit, impossible d’acheter l’épicerie en trio.

     

    Payer les dépenses communes à parts égales, peu importe ses revenus, est effectivement la voie privilégiée par André Lacasse, planificateur financier et directeur du Centre financier de la Montérégie. «Ça peut sembler égoïste, mais c’est le meilleur moyen d’éviter les problèmes. À la longue, celui qui paie plus peut développer une frustration», ajoute-t-il.

     

    Le succès d’un budget repose surtout sur la ferme volonté de chaque contributeur. Faire un suivi le deuxième jour du mois maximisera les chances de conserver les amitiés intactes.

     

    Entente écrite

     

    Une entente de colocation est aussi recommandée en marge du budget. Elle détaille non seulement comment payer les factures, mais aussi à qui appartiennent les meubles. Cela évitera les prises de bec si un coloc part avec le divan et la télévision à la fin de la session, tandis que les autres restent pour l’été! «On a tendance à faire confiance à ses colocs, surtout quand ce sont tes amis, mais dans une situation où tu connais moins ceux avec qui tu habites, c'est mieux de prendre plus de précautions que pas assez», recommande Marie-Audrey Perron.

     

    La clé : communiquer

     

    Une bonne communication est aussi essentielle à l’harmonie d’un couple que d’une colocation, surtout si tous n’ont pas le même style de vie. Si l’un veut s’abonner à l’internet illimité pour jouer à des jeux vidéo en ligne, tandis que l’autre n’utilise le web que pour étudier, discutez pour trouver un compromis. Vous pouvez compter cette facture comme une dépense personnelle ou la payer proportionnellement à l’utilisation. Dans le doute, mieux vaut tout séparer. «Tant qu’à moi, il faut faire confiance à ses colocs, mais il ne faut pas être naïf non plus», croit Marie-Audrey. N’attendez pas pour réclamer des sommes empruntées. Selon elle, rien n’est plus vrai que le proverbe «les bons comptes font les bons amis»!

  • Droits et devoirs lorsqu'on loue un appartement avec des colocs

    Un article du journal Les Affaires écrit par Audrey Neveu nous informe des droits et devoirs lorsqu'on loue un appartement avec les colocataires:

    http://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/louer-un-appartement-avec-des-colocs--droits-et-devoirs/581127

     

    Louer un appartement avec des colocs : droits et devoirs

     

    Par Audrey Neveu
     

    Seul signataire du bail, Félix Vincent Ardea loue un appartement à Montréal avec deux amis à l’été 2013. Grave erreur : dès août, l’étudiant en philosophie doit talonner l’un d’eux, qui décide de partir, le laissant seul comme ultime responsable du loyer. Cette histoire courante chez les locataires illustre bien le manque de connaissances à l’égard de leurs devoirs, mais aussi de leurs droits.

     

    Cette méconnaissance peut vite transformer la colocation de rêve en véritable cauchemar. Lorsque vous partez en appartement pour la première fois, pour éviter des problèmes, vous devriez tous signer le bail.

     

    Parfois, un imprévu empêche de le faire. Début septembre, une chambre est toujours vacante dans votre appartement idéal. Heureusement, votre collègue de classe veut l’occuper. Parfait, mais assurez-vous de signer un contrat de sous-location avec lui, à défaut de signer le bail. Sinon, vous êtes mal protégé s’il part sans crier gare, comme l’a vécu Félix. Sans contrat, il est un simple occupant.

     

    Bien de jeunes ne connaissent pas la distinction entre locataire et occupant des lieux. Le locataire a une relation juridique avec le propriétaire via le bail. Ses obligations sont claires : payer le loyer, utiliser le logement avec prudence et diligence, se conduire de manière à ne pas troubler la jouissance normale des autres locataires et ne pas changer la forme du logement notamment. 

     

    L’occupant, comme l’ami de Félix, n’est pas lié directement au propriétaire, mais il doit respecter ces obligations aussi, envers les locataires. S’il cause des dommages à l’appartement ou au propriétaire, il sera tenu responsable quand même. L’étudiant en philosophie aurait pu poursuivre son ami pour non-paiement du loyer, mais il a choisi de ne pas le faire, ayant trouvé un remplaçant.

     

    Qui paie?

     

    Une entente de colocation permettra d’éviter la discorde. Préservez l’amitié en détaillant qui paiera quelle facture et le loyer, à qui appartiennent les meubles (et même le chat!). L’entente ne lie que les locataires ou occupants entre eux et devient accessoire au bail. Même si c’est votre meilleur ami, habiter avec un occupant sans entente est risqué. «Sans document écrit, c’est la parole de l’un contre l’autre et la preuve est plus difficile à faire en cas de recours», confirme Denis Morin, porte-parole de la Régie du logement. «Maintenant, je signe toujours un contrat légal dès que j’emménage avec de nouvelles personnes. Je n’ai pas eu de problèmes depuis», témoigne Félix, satisfait.

     

    Ses colocataires auraient été tout aussi responsables du loyer s’ils avaient signé. Ensuite, tout dépend du type d’obligation de paiement. Si elle est conjointe, chacun est responsable de sa partie du loyer seulement. Sur 900$, Félix et ses amis auraient payé chacun 300$. Attention, le propriétaire peut refuser un paiement incomplet. Si l’obligation est solidaire cependant, une situation de plus en plus fréquente, un seul locataire peut être tenu responsable de tout le loyer. Mieux vaut donc choisir des colocs fiables!

     

    En cas de non-paiement

     

    Entre les frais de scolarité et l’épicerie, la facture du loyer semble revenir trop rapidement. Après trois semaines de retard dans le paiement du loyer, il peut intenter un recours pour résilier le bail. «Ça arrive régulièrement. On va à la Régie du logement et on procède à l’éviction de tout le monde. Cela peut prendre deux à trois mois si le propriétaire est rapide à faire les démarches», affirme Martin Messier, président de l’Association des propriétaires du Québec. Un seul locataire ne peut être évincé, alors tous doivent partir. 

     

    Afin éviter de dormir sur le sofa d’un ami, un locataire peut payer la totalité de la somme pour tenter de faire annuler la résiliation. Si la Régie l’autorise, il peut se retourner ses colocs pour un recours en dommages et intérêts, et même contre un occupant grâce à l’entente de colocation. Sinon, il faut s’adresser aux petites créances. Encore faut-il avoir le temps et les moyens de payer seul, entre les études, le travail et la vie sociale. 

     

    Changer d’adresse 

     

    Que vous ayez une nouvelle flamme ou partez étudier à l’étranger, décider de ne plus habiter un appartement au cours de l’année peut mettre vos colocs dans l’eau chaude. Pour l’éviter, vous devez obligatoirement trouver un sous-locataire ou céder votre bail. Vous devez conclure une entente écrite avec le candidat, fiable de préférence. Cette entente est préalable à la signature d’un contrat de sous-location ou de cession de bail et vous devez envoyer un avis à votre propriétaire. Dans le premier cas, vous demeurez l’ultime responsable de votre part du logement auprès du propriétaire, incluant les paiements. Si vous cédez votre bail, après signature, vous êtes libre comme l’air.

     

    Félix Vincent Ardea est heureux de ne pas avoir eu à poursuivre légalement son ancien ami. «Avec des personnes de confiance, on peut s’arranger, mais malgré tout, séparer l’amitié de ce genre de contrat est fortement à recommander. Ce n’est pas du tout la même nature», dit-il maintenant avec l’expérience. Le stress énorme devant la possibilité de tout payer à lui seul lui aura appris sa leçon : toujours signer un contrat.

     

    ***

     

    Payer Hydro-Québec : bon à savoir

     

    -Une ou plusieurs personnes peuvent être titulaires d’un abonnement Hydro-Québec. Elles sont responsables du paiement ensemble.

     

    -Payer en retard votre facture d’électricité n’affectera pas négativement votre cote de crédit. La Régie de l’énergie a refusé cette demande de la société d’État en 2013.

     

    -Hydro-Québec peut toutefois vous débrancher si vous tardez trop à payer vos comptes. Elle doit toutefois vous rebrancher durant le moratoire d’hiver, entre le 1er décembre et le 31 mars.

     

    ***

     

    5 incontournables de la colocation

     

    1-Assurez-vous que tous les locataires signent le bail.

     

    2-Signez une entente de colocation entre colocataires et aussi avec les occupants. Entendez-vous sur les paiements et la propriété des biens.

     

    3-Prévoyez un fonds d’urgence commun pour les dépenses imprévues, comme une facture d’Hydro salée après un hiver particulièrement froid.

     

    4-Trouvez toujours un sous-locateur si vous voulez quitter un appartement.

     

    5-Choisissez des colocs de confiance!

  • Sept applications pour être plus éfficace dans vos études.

    Dans un article du journal Le Monde, vous trouverez sept applications qui vous aideront à être plus éfficace dans vos études:

    http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/01/05/sept-applications-indispensables-aux-etudiants_4543310_4401467.html

     

    Sept applis indispensables aux étudiants

    Le Monde | | Par

    Préparer un mémoire exige bien souvent de bonnes qualités d'organisation que ces applications pourraient vous aider à acquérir.

    Etudiants, que diriez-vous, parmi vos bonnes résolutions pour 2015, de vous doter des bons outils pour réussir vos prochains exposés, mémoires et autres travaux académiques ? Voici une sélection d'applications qui vous aideront à construire une bibliographie, travailler à plusieurs, hiérarchiser vos prises de notes et marque-pages...

    EasyBib : une bibliographie à portée de main

    Préparer un mémoire ou une thèse, c'est recourir à une quantité impressionnante de citations. Un travail souvent fastidieux avec des standards de mise en forme variables selon la culture académique, la discipline ou encore l'université où vous étudiez. Pour vous simplifier la tâche, EasyBib, à la fois site Web et application, permet de générer automatiquement une citation selon le standard exigé (MLA, APA, Chicago, etc.) Il vous suffit d'entrer l'URL du site Internet, la référence de l'ouvrage ou de scanner son code-barre pour avoir une citation prête à être copiée-collée dans votre bibliographie. Sur le Web, iOS, Android.

    Jumpcut : l'historique de vos copier-coller

    Vous avez le réflexe pomme C / pomme V profondément ancré dans votre cerveau reptilien, mais ça vous excède de ne pas pouvoir retrouver l'historique de vos collages, surtout quand ceux-ci sont des paragraphes entiers ? Jumpcut vous aide à organiser tous les bouts de textes que vous avez capturés lors d'une simple navigation sur le Web, ou pendant la préparation d'un travail académique. Ce module est particulièrement pratique lorsque vous devez référencer de nombreuses citations dans la bibliographie d'un devoir ou d'un mémoire. Sur Mac - gratuit. Concurrent pour PC : Ditto.

    Evernote : un carnet numérique sur toutes les plates-formes

    Une prise de notes rapide et disponible partout, c'est ce que permet Evernote, qui se veut le carnet Moleskine de votre poche-revolver, version numérique. Vous pouvez le dégainer sur tous les supports : smartphones, tablettes, ordinateurs, afin d'y inscrire une idée, coller un tableau excel, le PDF d'un cours ou enregistrer ce dernier si vous avez un micro intégré à votre appareil. L'application se révèle particulièrement intéressante quand il s'agit d'organiser ses notes de cours, fixer des rappels de tâches ou même se lancer dans la rédaction d'un long travail.

    Le journaliste américain Nicholas Carlson en a fait son outil de prédilection pour écrire un livre de 90 000 mots. Il apprécie en particulier « la sauvegarde automatique dans le cloud », qui assure de ne jamais égarer son travail, « la transition facilitée entre ses annotations et son texte en cours de rédaction », et l'interface utilisateur qui évite de « se disperser entre plusieurs applications ». Sur Mac et PC, iOS et Android.

    Google drive, docs, sheets : la bureautique 2.0

    Google fournit un très pratique bureau dans les nuages, que l'on ait créé une adresse Gmail ou pas. Drive, Docs, Sheets, la suite bureautique du géant américain relègue Microsoft Word et Excel au placard. Drive est votre disque dur en ligne dans lequel vous pouvez créer ou enregistrer autant de dossiers que vous avez de cours ou de sujets à traiter.

    Le Doc, similaire à Word, comme le tableur, possède une option de partage très efficace pour les travaux en groupe. Préparer un exposé à plusieurs devient aisé, surtout si vous travaillez à distance les uns des autres. Vous pouvez rédiger en même temps sur le même document tout en discutant des modifications à faire via le chat ou la visioconférence intégrés. Une erreur ? Pas de panique, toutes les modifications sont archivées. Vous pouvez donc revenir à la version antérieure du document que votre camarade a effacée par inadvertance (laissons-lui le bénéfice du doute). Sur Mac, PC, iOS et Android.

    Post-it : n'en perdez plus un seul !

    Vous êtes du genre à recouvrir votre frigo de Post-it avec les tâches à effectuer dans la semaine ? C'est pratique, mais lorsqu'il s'agit de ramasser ses idées pour les ordonner, le Post-it n'est pas idéal. On le perd, on l'oublie, il se décolle et glisse sous la cuisinière. Cette application vous permet de photographier de multiples Post-it d'un coup avec votre smartphone. Vous pouvez alors les classer, les intégrer dans un document en les exportant en PDF, Excel, PowerPoint ou en images. Sur iOS.

    Readability : tout lire le lendemain

    Un article que l'urgence de l'instant (ou la paresse) vous empêche de lire immédiatement ? Le réflexe de tous les procrastinateurs : le mettre de côté pour plus tard. Il y a bien la technique des « onglets », mais à force d'en ouvrir on finit par noyer son navigateur, qui ralentit sévèrement. Sinon, on peut le mettre de côté dans une application comme Readability. Une sauvegarde qui permet de lire l'article plus tard, même hors connexion, dans l'avion ou le métro. L'application agit aussi comme un réseau social, qui permet de suivre des profils d'internautes et lire les articles qu'ils recommandent. Sur iOS et Android. Concurrents : Pocket et Instapaper.

    Delicious : pour les gloutons du marque-page

    Quand on a plusieurs appareils, conserver ses marque-pages en déplacement s'avère être une véritable gageure, en particulier pour les étudiants qui révisent partout. Arrivé devant l'ordinateur de la bibliothèque, plein de bonne volonté pour achever ce travail à rendre hier, on ne retrouve plus ses sites favoris ni les articles de référence qu'on avait sauvegardés à la maison. Le plus pratique est de compiler ses découvertes numériques sur le site delicious.com. Un système d'étiquetage permet de s'y retrouver rapidement parmi ses centaines de marque-pages et d'en découvrir de nouveaux, créés par d'autres utilisateurs. Efficace pour trouver un site spécialisé et méconnu lorsque l'on étudie un sujet pointu. Sur iOS et Android.

  • Marché immobilier québecois surévalué de 20%.

    D'après l'agence de notation Fitch, le marché immobilier québecois est surévalué de 20%. Dans ces conditions acheter une maison ou un condo est de plus en plus risqué.
    Vous pouvez lire cet article sur le journal La Presse du 1er juillet:

    http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201507/07/01-4883702-immobilier-residentiel-fitch-met-en-garde-le-quebec.php

    Immobilier résidentiel: Fitch met en garde le Québec

    Martin Vallières
    La Presse

    Après avoir atteint un sommet, la valeur marchande de l'immobilier résidentiel au Québec est désormais bien engagée sur une « longue pente descendante » en raison de la faiblesse persistante de la croissance de l'économie provinciale, avertit l'agence de notation Fitch, basée à New York.

    Dans un avis transmis lundi à ses clients financiers et bancaires au Canada et aux États-Unis, et que La Presse a obtenu, Fitch considère aussi qu'en dépit du déclin déjà amorcé, le marché de l'immobilier résidentiel au Québec demeure surévalué de l'ordre de 20 % par rapport aux principales mesures de vitalité économique et d'évolution de la demande.

    Cela dit, Fitch estime encore relativement faible le risque d'un soudain affaissement ou d'une correction de la valeur marchande de l'immobilier résidentiel au Québec.

    Les analystes de l'agence new-yorkaise indiquent qu'ils s'attendent plutôt à la continuité d'un « long cycle baissier » de cette valeur marchande qui s'est amorcé au printemps 2013, après les sommets atteints l'année précédente.

    Ce cycle baissier, que Fitch estime rendu à 4 % de recul des prix moyens en termes réels depuis deux ans, devrait maintenant s'allonger sur « plusieurs années à venir ».

    Parmi les embûches économiques les plus négatives pour les perspectives de l'immobilier résidentiel au Québec, les analystes de Fitch soulignent la persistance d'un « taux de chômage élevé » autour de 7,6 % par rapport aux régions voisines.

    Ils soulignent aussi la persistance d'une croissance économique plus faible au Québec (1,6 % par an en moyenne depuis cinq ans) par rapport à celle observée pour l'ensemble du Canada (2,6 % par an en moyenne depuis cinq ans).

     

  • Les 11 commandements d'un déménagement réussit.

    Vous touverez dans cet article du journel La Soleil, les 11 commandements permettant de réussir son déménagement. De plus vous trouverez aussi 4 idées pour bien s'installer.

     

    http://www.lapresse.ca/le-soleil/maison/habitation/201506/25/01-4880879-demenagement-des-conseils-pour-le-jour-j.php

     

    Voila l'article:

    (Québec) Dans les prochains jours, les rues de la ville seront envahies à nouveau par le ballet parfois un peu chaotique des camions de déménagement. Pour certains, tout se passera rondement; pour d'autres, la journée aura des allures de calvaire. Parce qu'au royaume du déménagement, la préparation est un gage de réussite, Le Soleil a demandé à quelques experts quelles sont les erreurs à éviter et les conseils à appliquer.

    Il faut veiller à bien sceller les boîtes, sur le dessus et le dessous, avec du ruban gommé large et solide. 

    Les 11 commandements du déménageur

    1. Mieux vaut déménager ses objets de valeur soi-même 

    Si vous tenez à votre collection de figurines en céramique importée d'Espagne comme à la prunelle de vos yeux, il vaut mieux la déménager vous-même. La raison? «La plupart du temps, les gens qui font affaire avec des déménageurs désirent emballer eux-mêmes pour sauver de l'argent. Or, l'emballage fait par le client n'est pas couvert par la garantie offerte par le déménageur», rappelle Simon Rizk, directeur des ventes chez Déménagement La Capitale, section Québec. Si les déménageurs se doivent d'être précautionneux avec vos articles fragiles, il se pourrait néanmoins que votre emballage ne soit pas adéquat et que vous - et vos figurines - y perdiez un bras, en valeur sentimentale ou financière. La même chose vaut pour les papiers importants (passeport, papiers d'hypothèque, etc.), vos souvenirs irremplaçables, vos produits de luxe - «votre montre Rolex, par exemple» - ou encore votre téléviseur s'il n'est pas dans son emballage original.

    2. Remplissez bien vos boîtes

    Pas de souci, les déménageurs peuvent s'accommoder des boîtes pesant jusqu'à 50, 60 livres - quand elles sont bien solides. Par contre, l'erreur à éviter, c'est de ne remplir ses cartons qu'à moitié. «Ça fait qu'on se retrouve à empiler les boîtes et que certaines se renfoncent, parce qu'elles ne sont pas bien pleines et rembourrées», note Simon Rizk. Il souligne aussi l'importance de bien sceller les boîtes, sur le dessus et le dessous, avec du ruban gommé large et solide. Surtout, ne pas penser qu'une boîte aux quatre coins emboîtés tiendra le coup!

    3. Transportez les liquides dans des bacs de plastique

    «Aujourd'hui, les gens ont beaucoup de bouteilles d'huiles, de vinaigres, de miels... Il est recommandé de ne pas les emballer dans le carton avec les autres choses de cuisine», propose Simon Rizk. Les risques qu'elles coulent et tachent la boîte de carton et ce qui est en dessous sont grands. Il suggère aux gens de les déménager eux-mêmes et surtout de les placer dans des bacs ou des plats de plastique, qui seront faciles à nettoyer en cas de dégât. 

    4. Laissez des boîtes pour les déménageurs

    Les gens déménagent souvent eux-mêmes toutes leurs boîtes pour accélérer le processus du déménagement et ainsi réduire les coûts. Le hic, c'est que les boîtes sont très utiles pour remplir l'espace entre les meubles et solidifier leur tenue dans le camion, souligne Simon Rizk. «Une vingtaine de boîtes à déménager n'affectera pas vraiment la durée du déménagement et pourra aider à préserver les meubles», ajoute-t-il. 

    5. Videz vos tiroirs

    Remplir ses tiroirs de commode et classeur en pensant épargner des boîtes est une mauvaise idée, souligne Simon Rizk. La probabilité de bris durant le transport est alors beaucoup plus importante. «C'est particulièrement vrai avec les meubles de type IKEA, beaucoup moins solides. Les tiroirs peuvent briser facilement», note-t-il. 

    6. Gardez l'aide de votre famille et de vos amis pour avant ou après le déménagement

    «On arrive souvent alors qu'il y a 36 personnes dans la maison, des amis et de la famille. Tout le monde veut aider, mais ça nuit plus qu'autre chose», note Simon Rizk. Mieux vaut laisser les déménageurs faire leur boulot et garder l'aide de la famille pour s'installer après. Plus important encore : les clients devraient avoir un bon plan pour guider les déménageurs et éviter un ballet de déplacements inutiles de meubles. Chaque boîte devrait être identifiée selon la pièce de destination, que ce soit avec un crayon-feutre ou des autocollants de couleur.  

    7. Gardez les jeunes enfants et les animaux éloignés

    «Les gens devraient déjà amener leurs animaux de compagnie dans la nouvelle résidence», soutient Simon Rizk. L'idéal est de les placer dans une pièce qui sera peu fréquentée durant le déménagement et de laisser une note sur la porte indiquant que les animaux s'y trouvent. On évite ainsi de fâcheux incidents où la patte de minou et la sécurité des déménageurs se trouvent menacées. Le conseil vaut aussi pour les jeunes enfants, qui se faufilent un peu partout. Autant que possible, on les laisse chez les grands-parents le temps que le gros du travail soit accompli. 

    8. Débranchez vos appareils électroménagers... la veille

    Le lave-vaisselle et la laveuse risquent fort de couler si on ne leur donne pas la chance de se vider adéquatement en les débranchant la veille du déménagement. La même chose vaut pour le réfrigérateur et les congélateurs. «Si la glace n'a pas eu le temps de fondre, ça risque de couler dans le camion», avertit M. Rizk. 

    9. Assurez-vous d'avoir un contrat en bonne et due forme

    Simon Rizk a souvent entendu des histoires d'horreur de la bouche de clients qui se sont fait «oublier» le jour J par les déménageurs qu'ils avaient choisis. «Une entente par téléphone ne suffit pas», soutient-il. Un document papier ou électronique permet aussi de vérifier les dates et les différentes modalités du contrat et d'avoir un recours en cas de pépin - un conseil particulièrement valable dans les grosses périodes de déménagement. 

    10. Incluez votre déménagement dans votre budget

    C'est utile pour un locataire, mais particulièrement pour un nouveau propriétaire, d'inclure le déménagement dans son budget d'achat de maison ou de condo. «Les gens pensent souvent à calculer les frais de notaire, par exemple, mais les frais de déménagement peuvent monter rapidement, surtout en période de pointe comme en juillet. Certains coûts peuvent être évités en planifiant bien cet aspect, par exemple en essayant de déménager plusieurs semaines avant ou après le 1er juillet», mentionne Simon Rizk.

    11. Mesurez vos meubles

    Les déménageurs ont l'habitude de faire entrer les plus grosses pièces dans votre nouvelle demeure, mais il arrive parfois que certains morceaux ne passent tout simplement pas, à cause de leurs dimensions ou de celles de vos cadres de porte. «Il y a alors des frais supplémentaires qui s'appliquent», avertit Simon Rizk. Si les déménageurs doivent faire passer les meubles par le balcon, ou si, en dernier recours, les meubles doivent être déménagés chez un proche ou placés en entrepôt, la facture sera plus salée. Un petit repérage et une bonne prise de mesure peuvent éviter bien des tracas.

     

    Pour un déménagement réussi, la préparation est un gage de réussite. 

    Quatre idées pour bien s'installer

    1. Faites le tri

    «Les Québécois sont reconnus pour être des "ramasseux"», note France Arcand, spécialiste en design d'intérieur et porte-parole pour les déménagements chez Canadian Tire. «Avant le grand jour, il faut commencer à faire le tri, sinon on reste pris dans un engrenage qui n'en finit plus.» Elle suggère de diviser ses possessions en trois parties : celles dont on veut se départir, celles dont on n'est pas certain et celles qu'on veut conserver. La première pile pourra être récupérée par des organismes de charité. Pour la deuxième catégorie, on attend un mois, et si on ne s'est pas servi de l'objet ou du vêtement en question, c'est le temps de s'en débarrasser. 

    2. Déterminez la vocation de chaque pièce

    En entrant dans votre nouvel appartement ou votre maison fraîchement achetée, vous devriez vous faire une idée claire de la vocation de chaque pièce, plaide France Arcand. «Sinon, le déménagement peut devenir vite chaotique», précise-t-elle. Cette vocation est aussi la clé pour choisir la couleur de peinture pour chaque coin de la maison. «Dans une pièce qui servira surtout à la relaxation et à la lecture, on choisira un bleu ou un vert, alors que dans une pièce où on veut favoriser les conversations, comme la cuisine ou la salle à manger, les couleurs chaudes comme le rouge ou le jaune seront appropriées», continue-t-elle. 

    3. Maximisez votre rangement

    Souvent, les garde-robes ne sont constituées que d'une tringle à vêtements et d'une tablette. En utilisant un module de rangement différent vendu en quincaillerie, on peut ranger trois ou quatre fois plus de choses, souligne France Arcand. On peut ainsi se passer de certains meubles de rangement qui encombrent l'espace. Pour les petits endroits, on privilégie aussi des meubles modulables, qui permettent de mieux profiter de l'espace. 

    4. Misez sur l'éclairage et l'habillage des fenêtres

    Parmi les premières astuces déco à déployer dans son nouveau logement, l'éclairage et l'habillage des fenêtres sont cruciaux, pense France Arcand. «Idéalement, il faudrait agencer cinq sources différentes d'éclairage dans une même pièce», note-t-elle. «Ça peut paraître beaucoup, mais ça permet de réaliser différentes ambiances.» Du côté des rideaux, les longs panneaux qui touchent le sol sont à privilégier. On les complétera par un rideau plein-jour pour plus d'intimité ou pour masquer une vue moins agréable sans empêcher la lumière de pénétrer. 

    ***

    Des meubles à sauver

    France Arcand, spécialiste en design intérieur, estime que nous avons parfois tendance à encombrer nos logements de meubles. «Il vaut mieux en avoir moins que plus», philosophe-t-elle. Elle conseille donc de faire le tri avant le déménagement et de donner les pièces superflues à un organisme de charité. 

    Malgré toute la bonne volonté, il y a fort à parier que de nombreux meubles seront abandonnés dans les rues le 1er juillet, faute de temps et d'espace. Les habitants de La Cité-Limoilou et de Sainte-Foy verront d'ailleurs cette année une patrouille lancée par Air Miles, Sauvons les meubles!, sillonner les rues de leur quartier pour récupérer le mobilier en bonne condition et l'offrir à des organismes sans but lucratif locaux venant en aide à des familles dans le besoin. On invite d'ailleurs les gens à partager les objets abandonnés ayant du potentiel sur la page Facebook d'Air Miles.

  • Achat d'un condo sur plan

     

    Il faut se méfier avant d'acheter un condo sur plan (avant que la construction ne soit finie) car comme il est écrit dans cet article du journal de Québec, certains promoteurs obligent les fournisseurs (du chantier) à acheter un condo afin d'obtenir le financement de la banque. Cette pratique  peut donner l'impression à un acheteur éventuel que la demande pour ces condos est élevée alors que les fournisseurs revenderont ces condos à la fin du chantier. Il peuvent les revendre à perte faisant ainsi baisser la valeur des autres condos, la perte étant absorbée par les contrats obtenus sur le chantier.

    http://www.journaldequebec.com/2015/06/25/chantier-de-condos-paralyse-a-quebec

     

     

  • Le 24 juin fête des québecois

    Quelques belles chansons pour fêter le Québec.

    http://ma-planete.com/videos/id_246483/title_Bonnes-F-tes-au-Qu-bec-Gens-du-Pays-c-est/

    Bonne fête à tous.

  • Prix de la copropriété à Québec

    Le prix des condo dans la ville de Québec a baissé de 4% depuis un an et le prix au pied carré est de 218$/pi2, c'est à dire qu'un condo de 1000 pi2 se vendra 218000$. C'est moins cher qu'à Montréal mais plus cher qu'à Brossard, Longueil et Gatineau ou les prix sont respectivement de 209, 195 et 170$/pi2.

    http://www.lesaffaires.com/blogues/joanie-fontaine/copropriete-pi2-quebec-gatineau-longueuil-brossard/579829

    Le prix au pied carré vous donne une bonne indication de ce qu'il vous faudra débourser si vous voulez vous acheter un condo. En plus considérant que la construction de condo continue à un rythme soutenu, le prix au mètre carré devrait continuer de baisser légèrement dans les prochaines années

  • Où voir un spectacle à Québec l'été et toute l'année.

    La ville de Québec sera bientôt pleine de festivals en tous genres, de concerts et de représentations théâtrales des plus variées. L'été est la et vous pourrez profiter de tous ces spectacles musicaux ou événements culturels exceptionnels qui sont à votre portée.

    Festival d ete de quebec 1

     

    Représentations musicales, théâtrales et spectacles d’humoristes ne manqueront pas dans le Vieux-Québec ou ses environs immédiats.

    Le Festival d’été de Québec est de retour du 9 au 19 juillet prochains avec une toute nouvelle programmation estivale. La scène Bell des plaines d’Abraham accueillera cette année le groupe mythique The Rolling Stones pour son unique concert au Canada, de même que les Foo Figthers, autre groupe rock très attendu. Keith Urban, Bobby Bazini, Robby Johnson et Patrick Bruel ne sont que quelques-uns des artistes que vous pourrez également voir durant cette période. Le Festival offre au même moment plusieurs autres scènes disséminées dans toute la ville de Québec, dont certaines proposant des spectacles gratuits.

     

    Parmi les endroits offrant des spectacles variés pendant toute l’année, on retrouve, à l’approche de la Porte Saint-Jean, des endroits bien connus tels Le Capitole situé au 972 de la rue St-Jean et, juste en face, le Palais Montcalm.

     

    Côté théâtre et spectacles d’humour, la salle Albert Rousseau au 2410, chemin Sainte-Foy ainsi que le Grand théâtre de Québec situé à proximité, au 269, boulevard René-Lévesque Est offrent tous deux une programmation variée et répondant aux goûts de tous.

     

    Finalement, situé au cœur du quartier Petit Champlain dans le Vieux-Québec, le théâtre Petit Champlain, qui est aussi une maison de la chanson, s’est donné comme mission de présenter aux Québécois les artistes émergents.

     

    Le choix ne manque pas et, pour en connaître encore plus, n’hésitez pas à consulter le site quoifaireaquebec.com qui vous permettra rapidement d’avoir un coup d’œil général des multiples activités musicales ou autres qui se dérouleront à Québec dans les mois à venir.

  • Le marché canadien de l'immobilier en ce moment.

    L'achat de maisons et de condo marche très bien en ce moment. Cependant depuis le début du mois de juin, la SCHL a augmenté ses primes d'assurance pour ceux qui n'ont pas 10% de comptant à l'achat de leur maison ou de leur condo. Il reste quand même que Québec est une des régions ou le prix de l'immobilier est particulièrement attractif. http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/442836/le-marche-immobilier-reste-tres-actif